L’escarpolette de Fragonard

Classé dans : Classique, Copie, News, Peintures | 0

L’escarpolette est une scène galante peinte par Fragonard vers 1768.

La toile a été commandée par le baron de Saint-Jullien, qui donne à Fragonard les consignes suivantes :

« Je désirerais que vous peignissiez Madame sur une escarpolette qu’un évêque mettrait en branle. Vous me placerez de façon, moi, que je sois à portée de voir les jambes de cette belle enfant et mieux même, si vous voulez égayer votre tableau »

Le tableau est présent dans la collection Wallace à Londres.

L’on est frappé par une végétation quasi irréelle.

Les râteaux, et la balançoire font penser au jardin d’un hôtel particulier, l’arrière plan suggère plutôt l’immense parc d’une « folie ».

Les branches des arbres sont tourmentées, j’ai pu quelques fois observer de vieux chênes qui avaient des branches assez semblables, mais cet excès de tourments dans les branchages me fait penser aux hêtres tortillards de la forêt de Verzy près de Reims, réputés pour leur branches défiant toute logique prenant des formes torturés avec des motifs en zigzags et en manivelles.

Les personnages du tableaux sont nombreux et plus ou moins discrets, ils tournent le regard vers Madame.

Une grande lumière diagonale éclaire totalement la Madame, qui perd au vol un soulier, qui sera ramené par un prince charmant.

un brin de lumière éclaire Monsieur, caché dans la végétation, qui orchestre la scène.

L’ami (qui tient la chandelle ?) est dans l’obscurité, il met en oeuvre la machination.

Le petit chien aux pieds de l’ami observe la scène.

à Gauche cupidon fait signe au spectateur de garder le silence, Il est posé sur un piédestal représentant les « trois grâces ».

Sous Madame, figurent deux angelots accrochés à un dauphin.

De façon quasi invisible des éléments sont suggérés en arrière plan :

On croit deviner sous le pied élancé de madame une pièce d’eau avec en son sein une pièce statuaire représentant un personnage en partie allongé.

De même façon à coté de la représentation des « trois grâces » On  croit distinguer une cascade devant laquelle une âme frêle embrasse un satyre.

 

 

 

Suivre XL Artiste:

Artiste Peintre et sculpteur

Artiste plasticien, Créateur de peintures et de bronzes originaux. Il étudie aussi les maîtres par la pratique de la copie.

Articles récents de

Laissez un commentaire