Dans l’esprit de le Venus d’Urbino du Titien, 1538, (Galerie des Offices de Florence) la femme nue est représentée dans un paysage imaginaire, tolérée parce qu’elle se réfère à un monde autre, celui des Dieux.
Le scandale éclate lorsque cette scène figure le monde réel, comme pour le déjeuner sur l’herbe de Manet en 1863.
La polémique est éteinte en occident, ce tableau représente simplement un nu féminin dans un paysage imaginaire.

[Ref : XOVenus2]

 

 

 

  • Nature : Original
  • Auteur : Lecocq
  • Dimension 73 x 60